Le spécialiste du périnée et de la santé intime

Boutique Dossiers thématiques Blog


Le Blog

Accès boutique

 

Dossiers sur le périnée à lire

Flux RSS

Vendredi 06 Août 2010 à 10h48

7 trucs à savoir sur les lubrifiants

Par HEDONEO MEDICAL | dans les catégories : Dossiers thématiques, Pour nous | Mots-clés : lubrifiant, ménopause, sécheresse vaginale, lubrification

7 trucs à savoir sur les lubrifiants

Pas si facile de choisir un lubrifiant. Et puis, même si l'utilisation est pour améliorer le plaisir, il faut choisir sérieusement le bon produit pour le bon usage. Le plaisir est une question de santé alors Hedoneo a documenté l'essentiel à savoir pour réussir son premier achat de lubrifiant intime en toute sécurité.

Lubrifiants et indications 

Contrairement à la croyance populaire, le recours à des lubrifiants n’est pas réservé uniquement aux personnes souffrant d’un manque de lubrification naturelle. Il existe un grand nombre de raisons ou d’indications imposant l’utilisation d’un lubrifiant. Mais pour choisir un lubrifiant il est nécessaire de connaître ces quelques trucs. 

Lubrifiants et composition 

Les formulations de lubrifiant varient d'une marque à l'autre ; cependant, il existe 3 catégories principales :

Les lubrifiants à base d'eau peuvent convenir à presque toutes les indications exceptés pour les rapports ayant lieu dans l’eau. Ils sont compatibles avec les préservatifs et tous les autres moyens de contraception.

Note: l’utilisation d’un lubrifiant à base d'eau nécessite plusieurs applications lors des rapports dans la mesure où il est facilement absorbé par le corps.

Les lubrifiants à de base de silicone possèdent une efficacité et une durée d’action supérieures aux lubrifiants à base d’eau. Aussi, ils sont parfaitement tolérés en raison de leur totale biocompatibilité. Il faut veiller à ne pas les utiliser au contact  d’autres objets fabriqués en silicone car ils risquent de les dégrader, notamment éviter leur usage si le contraceptif utilisé est fabriqué en silicone, du type diaphragme ou cape cervicale afin de ne pas compromettre leur intégrité.

Les lubrifiants à base d’huile correspondent à peu d’indications. En effet, ils sont  plus épais et moins pures.  Ils ne doivent pas être utilisés avec des préservatifs, des diaphragmes ou d'autres contraceptifs ou jouets de latex, dans la mesure où ils sont susceptible des les dégrader. Par exemple, ceux qui ont fondé leur espoir d’une meilleure lubrification dans les vertus de l’huile d’olive, doivent y renoncer.

Lubrifiant et utilisation

Pour prendre du plaisir

En fonction de vos préférences sexuelles, l’application d’un lubrifiant sur les parties génitales et anales peut être faite en préliminaire à un rapport, pour améliorer les sensations, pour éveiller, pour soulager une pénétration douloureuse, pour accompagner l’utilisation d’un jouet sexuel, ou tout simplement prendre soin d’une sécheresse vaginale.

Certains lubrifiant sont enrichis avec des actifs produisant des effets excitant (chauffant, frissonnant), retardant (idéal pour faire durer les rapports) ou relaxant (idéal pour le rapport anal).

En se protégeant

Généralement, la plupart des lubrifiants à base d’eau ou à base de silicone sont compatibles avec les préservatifs. Sur hedoneo.com, les fiches produit indiquent systématiquement cette compatibilité.

Note : L’utilisation d’un lubrifiant avec un préservatifs permet de ressentir plus de sensations, à condition de ne jamais appliquer le lubrifiant sur l'axe du pénis car il pourrait glisser. L’application doit se limiter au niveau du gland du pénis et sur les parois externes du préservatif.

En se soignant

Un lubrifiant à base d’eau peut être utilisé pour aider à insérer une sonde de rééducations périnéales ou tous autres dispositifs médicaux destinés à cet effet, du type cônes de rééducation, boules de geisha et dispositifs permettant d’effectuer des exercices de Kegel (programme d’exercices de rééducation du périnée). De notre point de vue, les meilleurs lubrifiants du genre sont Pjur Med Repair et Pjur Med Natural Glide. En effet, ils sont arrivés premiers aux très exigeants tests dermatologiques allemands.

Lubrifiants et fertilité

Les couples en désir d’enfant peuvent être amenés à utiliser des lubrifiants pour les aider à soutenir une fréquence de rapport importante à un moment donné. A ce sujet, le choix du lubrifiant n’est pas anodin car il a été montré que certains produits diminuent les chances de grossesse en ralentissant la progression du sperme vers les trompes utérines. Une étude à ce sujet a été présentée en 2005 à la Société Américaine pour la Médecine Reproductrice qui a mis en évidence cet aspect en  testant  plusieurs lubrifiants vendus en pharmacie et dans le commerce.

Note : l’utilisation d’un lubrifiant ne constitue en rien un moyen de contrôle des naissances.

Il faut retenir que le pH des parois vaginales varie et qu’il est proche de celui des spermatozoïdes en période ovulatoire afin de leur créer un milieu favorable. Alors que la plupart des lubrifiants possèdent un pH adapté aux parois vaginales hors période ovulatoire, le lubrifiant Pre-seed propose de respecter la physiologie et de mettre toutes les chances de votre côté pour avoir un enfant (voir détails dans la fiche produit).

Lubrifiants et ménopause

Les changements hormonaux associés à la ménopause conduisent souvent à une sécheresse vaginale. En effet, la baisse du niveau d’œstrogène dans le sang est responsable d’une moins bonne lubrification et d’une diminution de la flexibilité des parois vaginales qui peuvent rendre les rapports douloureux, voir impossibles.

En l’absence de dialogue, l’impact de la sécheresse vaginale sur la sexualité peut avoir un effet délétère sur le couple car elle peut être vécue comme une fatalité ou provoquer un  sentiment d’abandon par le partenaire.

S’agissant de la sexualité en cas de sécheresse vaginale, l’utilisation d’un lubrifiant prend tout son sens en complément du traitement que votre gynécologue vous aura prescrit.

Idéalement, l’utilisation d’un lubrifiant à haut pouvoir hydratant devrait être privilégié afin d’hydrater les parois vaginales tout en favorisant les rapports (voir notre sélection ICI pour allier l’utile à l’agréable).

Lubrifiant et femmes sujettes aux irritations vaginales

La flore vaginale répond à un équilibre qui peut être plus sensible et moins tolérant pour certaines femmes. En règle générale, la bonne attitude à l’égard d’un lubrifiant consiste à le tester sur une portion de peau pendant 24 heures avant de l’appliquer sur les parties génitales.

Si vous êtes sujettes aux irritations et que vous n’avez jamais utilisé de lubrifiant, il est conseillé d’essayer un lubrifiant à base d’eau et sans glycérine. Les lubrifiants aromatisés sont à éviter car ils favorisent les irritations ou les infections à celles et ceux qui sont sensibles au glucose. Evitez également les lubrifiants contenant du propylène glycol ou des parabènes, ou L-arginine en cas d’herpès génital.

Si vous avez des irritations, il est vivement conseillé de consulter un dermatologue pour déterminer les causes et le traitement à suivre.

Lubrifiant et rapport anal

Quelques soient vos préférences sexuelles, le confort des rapports est un pré-requis pour que cela soit un plaisir. Du fait de l’absence de lubrification naturelle et de l’étroitesse du fourreau anal, l’utilisation d’un lubrifiant est absolument nécessaire pour éviter tout traumatisme. Une formulation à base de silicone est à privilégier en raison de son pouvoir glissant supérieur et de sa résistance (voir ICI). Certains lubrifiants à base de silicone sont également enrichis d’actifs relaxants afin de rendre encore plus aisée la pratique de la sodomie.

Retrouvez dans la boutique :

Ajouter un commentaire :

Hedoneo Medical